Villa Cavrois, une œuvre d’art à part entière

Tout récemment ouverte après des années de réhabilitation titanesque, la Villa Cavrois conçue dans les années 1930 par Robert Mallet-Stevens reste un chef d’œuvre absolu de l’architecture moderniste. Classée monument historique en décembre 1990, acquise par l’Etat en 2001, le parc et la villa sont ensuite placés sous l’égide du Centre des monuments nationaux (CMN). Depuis 2011, la villa Cavrois est membre du réseau international Iconic Houses Network qui rassemble des maisons emblématiques d’architectes du XXe siècle ouvertes au public.

Paul Cavrois, issu de la bourgeoisie industrielle du Nord, décide de confier son projet d’habitation située à Croix, à l’architecte Robert Mallet-Stevens. Auteur de la Villa Noailles à Hyères (1922-23), ce dernier séduit l’industriel par son hyper modernité.

L’architecte conçoit une habitation hors normes hyper contemporaine pour l’époque pouvant accueillir les époux Cavrois et leurs sept enfants.

Le programme de construction de la villa Cavrois s’appuie sur des éléments modernes et pratiques : « air, lumière, travail, sports, hygiène, confort, économie ». L’ensemble du mobilier également dessiné par l’architecte, sera vendu en1985 à Sotheby’s à Monaco.

Robert Mallet-Stevens souligne ses intentions modernes et fonctionnelles dans l’ouvrage « Une demeure 1934 » : « Grandes surfaces vitrées donnant un maximum de clarté. Eclairage indirect puissant pour la nuit. Bureau, salles d’études permettant de travailler dans le calme. Salle de jeux, grande piscine extérieure pour nager et plonger. Nombreuses salles de bain, surfaces lavables, nettoyage par le vide, ventilation (…) Téléphone, heure électrique, T.S.F., chauffage central avec thermostat, ascenseur (…). Matériaux simples mis en œuvre avec un grand souci d’économie. »

La villa Cavrois avec ses 60 mètres de longueur pour la façade principale, ses 3.800m² de planchers dont 1.840 m² de surface habitable, son bassin de natation de 27 mètres ; l’habitation fait beaucoup réagir l’entourage. Sa façade en brique jaune lui vaudra les surnoms « folie Cavrois » et « péril jaune ».

En 1990, alors que la villa Cavrois est abandonnée et vandalisée, des architectes comme Renzo Piano et Norman Foster font pression sur les autorités culturelles et politiques afin qu’elles assument la protection de la demeure.

Ouvert tous les jours sauf le mardi
60 Avenue du Président John Fitzgerald Kennedy – 59170 Croix
www.villa-cavrois.fr

Espace Nord Ouest se situe à 15km de la Villa Cavrois.
L’occasion de faire une double visite dans la métropole lilloise.

Share this post